| |
Écrit par Super Utilisateur

ALLEMAGNE

Vote utilisateur: 5 / 5

Etoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles actives
 

 

chouette alerteVwebb

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Allemagne recul web

 

https://www.hna.de/lokales/goettingen/havarie-biogasanlage-flansch-riss-wartung-4856232.html

 

 

AVARIE DANS UNE USINE DE METHANISATION: un collet (embout) déchiré pendant la maintenance.

Des pompiers ont été appelés. Ils ont réussi à étanchéifier la fuite. Bilshausen (c'est le nom du lieu)

Une avarie s'est produite dans une usine de méthanisation à Bishausen en Allemagne mercredi dans l'après-midi. Les pompiers ont réussi à étanchéifier la fuite par laquelle probablement plusieurs milliers de litres de liquide de fermentation se sont écoulés. Selon les informations données par la région de GÔTTINGEN, la fuite s'est produite pendant des travaux de maintenance sur l'appareil de vérification des installations concernant la température du fermentateur (lieu de fermentation des végétaux) de l'usine de méthanisation. C'est pendant les travaux de remplacement des appareils de vérification que ce collet (embout) s'est déchiré. 2 tuyaux se sont défaits entrainant une fuite d'un diamètre de 10 cm dans la paroi du récipient et d'une hauteur d'à peu près 1 mètre.

26/03/2015

 

 

 

 LISTE D' INCIDENTS EN ALLEMAGNE

 

liste incidents de methanisation sur bio dechetsbis

 

 Les incidents, explosions ou incendies, survenus sur des unites de méthanisation sur bio-déchets, sans TMB, qu’elles soient des unités industrielles ou agricoles, ne sont pas rares !

 

 

Voici donc quelques exemples d’incidents très récents  Explosion    

 

Lauchhammer25 juillet 2011

 

Explosion in Biogasanlage in Lauchhammer 

 

Eichenried   23 septembre 2010Eichenried Explosion in Biogasanlage

 

Ruderatshofen11 août 2010Allgäu Biogasanlage nach Explosion einsturzgefährdet 11.08.2010

 

Augsburg 12 août 2009Millionenschaden bei Explosion in Biogas-Anlage Mering bei AugsburgUnfallBiogasanlage in Bayern explodiert

 

Mering 12 août 2012Mering: Explosion in Biogas-Anlage

 

Wettringen31 mars 2009 Explosionin Biogasanlage

 

31.03.09 | 14:35 Uhr | 27 mal gelesenBetreiber verletzt - Polizei geht von einem technischen Defekt aus

 

Seiersdorf 7 novembre2008Explosion einer Biogasanlage in Seiersdorf bei Salzweg

 

 

 

                                                                         Incendies:

 

Bergatreute 10 juillet 2012Biogasanlage bei Bergatreute brennt - Von Philipp Richter

 

 

 

 

Allemagne : fin de la course à la méthanisation

 

 

allemagne recul

mercredi 25 février 2015 / Écrit par: Helene Menard

Depuis les années 2000, l’Allemagne a vu ses agriculteurs se transformer en producteurs de méthane, grâce à un généreux système de subvention de l’électricité produite. Une pratique qui a conduit à des dérives mais qui a aussi permis à ce pays de disposer d’une très importante capacité de production d’électricité grâce au méthane (4000 MW). Toutefois, l’intérêt pour la production de biogaz par les agriculteurs allemands devrait s’estomper, puisque de récentes réformes sont venues limiter les subventions versées.

Dans les années 2000, l’Allemagne a mis en place de généreux systèmes de soutien à la production d’énergies renouvelables. Plus précisément, la loi EEG votée en 2000 fixe un prix de rachat supérieur à celui du marché pour les kWh produits à partir des énergies vertes. A ce tarif fixe vient s’ajouter une subvention pour la production de méthane à partir de plantes.

Les agriculteurs allemands ont naturellement profité de ce système avantageux pour transformer leur activité. Résultat : l’Allemagne dispose aujourd’hui de 4000 MW de capacité de production d’électricité à partir du biogaz (soit 2% du parc de production national), principalement grâce aux installations agricoles. Plus d’un million de foyers bavarois sont par exemple alimentés en électricité grâce à ce système.

Toutefois, la grande rentabilité de la production de méthane a conduit à des dérives telles que la création d’une bulle spéculative sur les terres agricoles. Dans le Nord de l’Allemagne, un hectare de terre se négociait autour de 80.000€ l’hectare en 2012.

Une autre dérive a consisté à importer du maïs (principal combustible utilisé) de Pologne ou de République Tchèque pour alimenter les méthaniseurs et produire plus d’électricité subventionnée. Enfin, tout cela est sans compter les effets négatifs sur le paysage et sur les finances publiques d’une telle ruée vers les subventions.

En 2013/2014, ce ne sont pas moins de 4,3 milliards d’euros de revenus supplémentaires qui ont été générés par les agriculteurs allemands grâce au biogaz.

Cette spéculation devrait cependant prendre fin cette année. Depuis 2012 déjà, la quantité de maïs pouvant être utilisée comme matière première des méthaniseurs est limitée à 60%. Par ailleurs, depuis une loi votée en 2014, les subventions ne sont plus versées au-delà d’un plafond de 100 kW de capacité.

Cette loi ne s’appliquant qu’aux nouvelles installations, l’Allemagne se dirige donc vers une stabilisation de sa production de méthane, mais elle devrait également pouvoir limiter les effets pervers de cette politique de soutien à la méthanisation.

Crédit photo : Frank Vincentz

http://lenergeek.com/2015/02/25/allemagne-fin-de-la-course-a-la-methanisation/

 

 

 

Chronique des Matières Premières

Le biogaz désenfle en France et en Allemagne

Par Claire Fages

 

Diffusion : jeudi 26 février 2015

Transformer les déchets animaux et végétaux en gaz, l'idée a séduit les agriculteurs en France et en Allemagne, mais aujourd'hui c'est un peu la désillusion.

Le biogaz désenfle en France et en Allemagne. Les agriculteurs s'étaient lancés avec enthousiasme dans la méthanisation des végétaux ou des déchets animaux pour produire de la chaleur et de l'électricité, des deux côtés du Rhin. Mais aujourd'hui, ils voient leurs espoirs déçus.

En Allemagne, 8 000 méthaniseurs ont été installés en moins de 15 ans, encouragés par les subventions aux énergies vertes. Mais cet essor vient d'être stoppé net par la nouvelle réglementation. Berlin a fortement baissé le tarif de rachat de l'électricité produite par ce gaz pour limiter un gros effet pervers : jusqu'à un tiers de la production allemande de maïs était jetée dans les méthaniseurs, on faisait même venir du maïs de Pologne et de République tchèque !

En France, cet usage des céréales est interdit, c'est plutôt la méthanisation des déjections animales, complétées par des déchets de l'agro-alimentaire et de la restauration collective, qui a été encouragée. Le biogaz a tenté en particulier les éleveurs de porc bretons, dans l'ouest de la France. Cela leur permettait de respecter la réglementation, à savoir limiter l'épandage du lisier de cochon, source de pollution des eaux à l'azote.

Mais à peine 200 méthaniseurs ont-ils vu le jour en France que déjà la bulle du biogaz se dégonfle. Les investissements, autrement plus coûteux qu'en Allemagne du fait de la matière première, ne sont pas rentables, faute de tarif de rachat de l'électricité suffisant et faute d'homologation en France du résidu sec de la méthanisation du lisier, le digestat.

Ce digestat français ne peut toujours pas servir aux agriculteurs d'autres régions de l’Hexagone qui manqueraient d'engrais azotés. En revanche, la France importe sans problème du digestat produit en Belgique, par des méthaniseurs qui n'ont pas assez de matière première, en particulier les déchets de l'agro-alimentaire, qu'ils viennent chercher... en France !

 http://www.rfi.fr/emission/20150226-le-biogaz-desenfle-france-allemagne

 

 

POISSONS MORTS

NAPPE PHREATIQUE POLLUEE

 DietingenFünf tote Fische nach Gülle-Unfall

Von (apf) 24.03.2015 - 11:22 Uhr Dietingen - Relativ glimpflich verlief ein Unfall für Natur und Umwelt, als Gülle aus einer Dietinger Biogasanlage in den Wettebach geflossen ist.

Der Vorfall vom 7. März war am vergangenen Wochenende im Ort Gesprächsstoff. Befürchtet wurden größere und lang anhaltende Schäden für das Ökosystem. Auf Nachfrage beim Wasserwirtschaftsamt und beim Anglerverein Dietingen stellt sich heraus, dass diese Sorgen von beiden Seiten nicht geteilt werden. Als hilfreich hat sich erwiesen, dass am Unglückstag zeitnah Mitglieder des Vereins die Verunreinigung bemerkt hätten.

Klaus Gaiselmann, Leiter des Umweltschutzamtes, teilt auf Nachfrage mit, dass ein Absperrschieber der Biogasanlage "nicht ordnungsgemäß verschlossen" gewesen sei. Relativ schnell hätten aber die Angler den Besitzer der Anlage darauf aufmerksam gemacht. Am darauffolgenden Tag habe der Gewässerwart des Vereins den Wettebach inspiziert, am 9. März sei das Wasserwirtschaftsamt auf Hinweis der Gemeindeverwaltung tätig gewesen. Die Ortsvorsteherin war jedoch bis gestern Morgen nicht informiert gewesen.

Die Behörde am Landratsamt Rottweil habe festgestellt, so Gaiselmann, dass das Ökosystem intakt geblieben sei. Gefunden worden seien fünf tote Fische von der Eintrittsstelle bis zum Neckar, teilt Michael Merz, Gewässerwart des Dietinger Anglervereins, auf Nachfrage mit.

Der Fachmann des Vereins ist sich relativ sicher, dass der komplette Bestand nicht getötet worden sei. Sehr viele Lebewesen hätten überlebt. Auf jeden Fall seien zum Beispiel kleine Bachflohkrebse vorhanden. Den entstandenen Schaden werde der Verein mit dem Besitzer der Biogasanlage abrechnen.

Der Countdown läuft: Lesen Sie den Schwarzwälder Boten bis Jahresende kostenlos und sichern Sie sich attraktive Prämien.Hier mehr erfahren!

Von fünf toten Fischen (hier ein Symbolbild) im Wettebach berichtet der Anglerverein Dietingen nach einer Verunreinigung des Gewässers am 7. März. Eine Information seitens der Gemeindeverwaltung unterblieb. Foto: Schwarzwälder-Bote

ALLEMAGNE POISSONS MORTSweb

 

http://www.schwarzwaelder-bote.de/inhalt.dietingen-fuenf-tote-fische-nach-guelle-unfall.6d552f28-f153-4efe-b6b4-d602d9a79c38.html